Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Luu ŋwєn

Image

 

  • NOM : Lυυ ŋwєn
  • TRADUCTION : des nouvelles aux nuna
  • LANGUE : nuni
  • STATUT : journal de l’Association pour la promotion de la langue nuni dans la Sissili (APLNS)
  • RECEPISSE: 316/02/MIJ/CA-TGI/P.F. du 18/07/2002
  • DATE DE CREATION : 1994

  • HISTORIQUE DE LA CREATION : un vide d’information dans la région a été ressenti. L'alphabétisation à commencé dans la Sissili, mais il n’y avait rien à lire, d’où l’idée de la création d’un document à lire, pour combler le vide, pour appuyer la post-alphabétisation. Une rencontre a été organisée avec des animateurs et superviseurs, l’idée d'un journal a été acceptée.
  • COORDONNEES : BP 190 Léo, province de la Sissili, tél : 50 41 34 52 – 76 46 89 50 (directeur de rédaction)
  • TYPE D’INFORMATION : Journal d’informations générales
  • RUBRIQUES : santé, éducation, nouvelles de la province et internationale, agriculture, pharmacopée, humour, …
  • OBJECTIFS : informer, éduquer, stimuler l’expression écrite et encourager le lectorat, appuyer la post-alphabétisation
  • PUBLIC CIBLE : les alphabétisés en nuni résidants dans la province de la Sissili et à l’extérieur
  • PERIODICITE : trimestriel
  • TIRAGE : 1 000 exemplaires
  • FORMAT :  A4
  • VOLUME : 12 pages
  • ZONES DE DIFFUSION : départements nuniphones des provinces de la Sissili et du Ziro
  • PRIX DE VENTE : 100 FCFA
  • L’OURS : directeur de rédaction : NIGNAN Jacques ; rédacteurs : NAPON André, NIGNAN Matthieu
Image
NIGNAN Jacques - Directeur de publication


  • LIEU D’IMPRESSION : Imprilip, Ouagadougou
  • LIEUX DE VENTE : centres d’alphabétisation, siège de l’association, chefs-lieux de département au niveau des comités locaux, kiosques à café
  • APPUIS FINANCIERS : subvention de l’Etat
  • APPUIS TECHNIQUES : AEPJLN
  • PERSPECTIVES :
    - Arriver à un tirage bimestriel
    - Saisir et monter le journal eux-mêmes
    - Avoir une secrétaire permanente




    Extraits du n° 25


    Le soutien d’un élève dans ses études

    Image
    Cliquez pour aggrandir
    L’article attire l’attention des uns et des autres sur l’importance de la scolarisation des enfants, et surtout des filles. Cela demande une organisation soutenue de part et d’autre, c’est-à-dire des parents d’élèves, des élèves eux-mêmes et des tuteurs quand les enfants sont amenés à étudier loin de chez eux.Si chaque enfant a droit à la scolarisation, les parents doivent effectivement les mettre à l’école, et les filles ne doivent pas être en reste. Le tuteur qui s’occupe bien des enfants qui lui sont confiés aide à bâtir un pays propre et plein d’espérance. L’enfant doit savoir qu’en étudiant bien, il fait honneur à lui-même, à ses parents, à son village, à sa province, à son pays et à l’Afrique toute entière.

    L’arbre à karité est devenu une véritable source de revenu pour les femmes de la Sissili

    Image
    Cliquez pour aggrandir
    Il y a trois ans de cela, les femmes de quelques groupements de la Sissili se sont regroupés en une grande association appelée Union des Productrices de Beurre de Karité dans la province de la Sissili (UGPPK) dont le siège social est à Léo. Chaque année, elles écoulent au moins 7 tonnes de beurre de karité à l’extérieur du pays (France, Canada et autres). Elles ont bénéficié du soutien de pays amis. Le 21 janvier, elles ont inauguré leur siège sous le haut patronage de la Ministre de la Promotion de la Femme, du gouverneur de la région Centre-Ouest, et de représentants de l’Union Européenne.